POINT MARCHÉ

entrepreneur 1340649 640

Après une chute des marchés financiers à la fin de l’année 2018, l’évolution des cours pour le premier trimestre de cette année est largement positif et on constate une forte hausse sur le marché des actions et des obligations. En effet, l’indice américain S&P 500 et son homologue européen, le MSCI Europe ont augmenté de près de 15% chacun depuis le début de l’année.
 
Ces performances peuvent-elles assurer leur pérennité dans un contexte de croissance mondiale ralentie ?
 
Au cours de ces dernières semaines, le gouvernement britannique et les banques centrales ont été une nouvelle fois au cœur de l’actualité économique. Ces derniers mois ont été marqués par trois risques majeurs pour les marchés financiers : la guerre commerciale, le ralentissement de l’économie chinoise ainsi que les politiques monétaires.

Cependant, des mesures de soutien de l’économie ont été annoncées par les banques centrales et, elles expriment la volonté d’assouplir leur politique. La Fed n’envisage plus de hausse des taux et, la BCE offre un nouveau programme de refinancement sur le long terme plus souple pour les banques ainsi qu’un élargissement de sa politique de réinvestissement. Les négociations commerciales entre D. Trump et son homologue chinois ont créé des incertitudes, mais elles semblent être sur la bonne voie pour un commun accord. De plus, le nouveau report du Brexit au 31 octobre 2019 va permettre de lever de nombreux doutes dans les semaines à venir.
 
Les entreprises anticipent une croissance ralentie pour les mois à venir. Cependant, au vu de la conjoncture actuelle, les anticipations d’évolution de la croissance économique sont positives pour les prochains mois ce qui devrait offrir de nouvelles opportunités pour les investisseurs.